DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat : l'Inde dévoile des objectifs

Vous lisez:

Climat : l'Inde dévoile des objectifs

Taille du texte Aa Aa

L’Inde apporte sa pierre au rempart contre le réchauffement climatique. Le quatrième pollueur mondial envisage de réduire de 24% son intensité carbone d’ici à 2020 par rapport aux niveaux de 2005. L’intensité carbone se définit comme la quantité de CO2 par unité du produit intérieur brut.

Les quatre plus grands pollueurs de la planète avancent donc désormais à visage découvert vers Copenhague. La Russie, numéro 3, s’est alignée sur les objectifs européens. Les Etats-Unis, numéro 2, visent une réduction de 17 % de leurs émissions de gaz à effet de serre à l’horiszon 2020 par rapport à 2005. Premier pollueur mondial, la Chine parle elle de réduire d’ici là son intensité carbone de 40 à 45%. Pour l’ambassadeur chinois chargé du climat, Yu Qingtai, il est temps pour les pays industrialisés de jouer cartes sur table. “Pourquoi avons-nous gaspillé deux ans à parler sans faire de progrès ? a-t-il demandé. Personnellement, je pense que c’est parce que les pays développés ne se sont pas assis à la table des négociations de bonne foi.” Lancées à Bali fin 2007, les négociations internationales sur le changement climatique ont pris du retard du fait de l’affrontement entre pays riches et pays pauvres sur la répartition de l’effort et son financement. Les experts ont renoncé à ce que le sommet de Copenhague, du 7 au 18 décembre, débouche sur un traité contraignant à même de remplacer le protocole de Kyoto à son expiration en 2012. Mais ils espèrent que les récentes démonstrations de bonne volonté permettront d‘élaborer un accord politique substantiel.