DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un "intérêt national vital", Barack Obama envoie 30 000 soldats de plus en Afghanistan

Vous lisez:

Un "intérêt national vital", Barack Obama envoie 30 000 soldats de plus en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Le président américain a finalement tranché sur cette question sans doute la plus sensible de sa présidence.

Le contingent américain sera bientôt proche de 100 000 hommes soit trois fois plus qu’en janvier, date de sa prise de fonction. Une feuille de route tracée lors d’un discours prononcé à West Point, la prestigieuse école militaire américaine. “Je suis déterminé et il est de notre intérêt national vital d’envoyer 30 000 soldats américains de plus en Afghanistan. Après 18 mois, les troupes commenceront à rentrer à la maison. Ce sont les ressources dont nous avons besoin pour reprendre l’initiative, et renforcer les capacités afghanes en vue de transférer la responsabilité de la sécurité à l’armée et la police afghanes”. Ces renforts devraient coûter 30 milliards de dollars cette année à Washington. Barack Obama s’attend à des troupes supplémentaires fournies par ces alliés. Londres s’y est déjà engagé, Paris et Berlin se font encore tirer l’oreille et l’Otan table sur au moins 5000 hommes supplémentaires. Alors que cette guerre suscite la lassitude et une opposition croissante de l’opinion américaine, il a rappelé que l’Afghanistan n’avait rien à voir avec le Vietnam. “Il s’agit d’une lecture erronée de l’histoire. Contrairement au Vietnam, nous sommes alliés avec une large coalition de 43 nations qui reconnaît la légitimité de notre action. Contrairement au Vietnam, nous ne faisons pas face à une insurrection largement alimentée par la population”. Barack Obama s’est voulu exigeant vis-à-vis de Kaboul. “L’Afghanistan n’est pas perdu mais il a régressé. Il n’y aura plus de chèque en blanc, les autorités afghanes doivent poursuivre les responsables corrompus”. Le président américain a prévenu également qu’Al Qaïda préparaient de nouveaux attentats aux USA. Il veut intensifier sa lutte contre le réseau terroriste non seulement en Afghanistan et au Pakistan mais aussi en Somalie et au Yémen.