DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un ministre turc appelle au boycott des banques suisses


Suisse

Un ministre turc appelle au boycott des banques suisses

Les banques suisses seront-elles victimes de représailles après le vote favorable à l’interdiction des minarets ? Le ministre turc chargé des affaires européennes exhorte en tout cas, les musulmans à retirer leur argent des établissements helvétiques, en signe de protestation. D’après Egemen Bagis, “les Turcs qui vivent en Suisse devraient faire part de leur réaction de manière pacifique. Je pense, poursuit-il, que les leaders musulmans, nos frères d’autres pays qui font du commerce, ont de l’argent ou investissent en Suisse sauront comment réagir à cette décision. La Suisse doit laver cette honte. Elle ne doit pas devenir un symbole de la honte au coeur de l’Europe.” Dans la presse turque, Egemen Bagis n’avait pas hésité à appeler au boycott des banques. Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a lui, estimé que la décision suisse était le reflet de la montée d’une vague de racisme en Europe.

L’interdiction des minarets approuvée dimanche par votation populaire a provoqué un tollé dans les pays musulmans et l’Union européenne, mais aussi bien sûr au sein de la communauté musulmane suisse. La campagne extrêmiste, menée par la droite populiste et les milieux évangélistes, a trouvé un écho favorable auprès de 57,5% des votants. Ce résultat suscite une onde de choc en Suisse. Les opposants au texte manifestent. Ils étaient plusieurs milliers réunis ce mardi en Suisse romande, notamment en Genève, pour dénoncer une mesure favorisant d’après eux, l’exclusion et la discrimination.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'attentat du Nevsky Express revendiqué par des islamistes