DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les familles des victimes de l'embuscade d'Uzbeen réclament la vérité

Vous lisez:

Les familles des victimes de l'embuscade d'Uzbeen réclament la vérité

Taille du texte Aa Aa

La France doit-elle envoyer des renforts en Afghanistan ? Plusieurs familles de victimes répondent : oui. Ces personnes ont perdu un fils ou un frère, tués dans l’embuscade tendue par les talibans dans la vallée d’Uzbeen, l’an dernier. “Il ne faut pas que nos proches soient morts pour rien”, disent ces familles.

Mais dans le même temps, elles ont dénoncé ce mercredi, “des manquements” qui auraient conduit à la mort des dix soldats. Un des avocats des familles, Maître Gilbert Collard, s’explique : “à partir du moment où l’on sait que les militaires ont été envoyés au combat sans avoir l’armement nécessaire, puisque cet armement sera attribué après aux autres soldats pour qu’ils puissent intervenir dans d’autres conditions, c’est la preuve qu’on les a envoyés au combat en sachant qu’ils n’avaient pas l’armement nécessaire pour se battre à armes égales.” “C‘était un suicide”, affirme Chantal Buil, mère d’un des soldats tués dans l’embuscade. “Ils sont partis là-bas la fleur au fusil, poursuit-elle. Les autres étaient derrière. Le capitaine, lui, était bien en planque, derrière”. Elle dit regretter que les gradés n’aient pas été devant, “avec (leurs) hommes”. Les familles de ces victimes ont donc lancé une procédure judiciaire pour que, selon leur terme, “toute la lumière soit faite” sur cette affaire. Depuis 2002, 36 Français sont décédés en Afghanistan, tués au combat ou morts dans des accidents. Actuellement, la France compte 3300 militaires déployés principalement dans la province de Kaboul.