DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chômage touche la Californie à un taux plus élevé que la moyenne des Etats Unis

Vous lisez:

Le chômage touche la Californie à un taux plus élevé que la moyenne des Etats Unis

Taille du texte Aa Aa

Les retombées sociales de la crise aux Etats Unis ne sont pas les mêmes partout : ces personnes qui cherchent du travail dans un hôtel de la banlieue de Los Angeles aménagé en job center, gagnaient en tant que cadres entre 100.000 et 150.000 dollars par an avant que la crise ne leur retire leur travail. Ici en Californie, longtemps le symbole du rêve américain, la crise est plus aigüe qu’ailleurs. “Si quelqu’un est embauché dans ma position, affirme cet homme au chômage, ils prennent quelqu’un qui sort de l‘école avec peu ou pas d’expérience et beaucoup plus jeune. Quelqu’un qu’ils peuvent payer moins que moi”.´

“ J’ai postulé pour plus de 20 postes et ils ne m’ont pas embauché, ils ont juste accepté ma candidature, explique cette femme, mais pour moi, accepter des candidatures ça veut dire qu’ils n’embauchent pas”. Los Angeles est une des villes les plus touchées par le chômage avec 12,5% de la population active en octobre. Pire : parmi les 15 villes américaines qui se situent au dessus du taux de 15% de chômage, neuf sont en Californie. “L’année dernière j’ai été en recherche d’emploi tout le temps affirme ce chômeur d’un quartier de Los Angeles, parce que les perspectives économiques ne sont pas là malheureusement. Il y en a mais elles ne sont pas si nombreuses”. Et il faudra en passer encore des heures devant l’ordinateur à la recherche d’un job; en effet, les économistes estiment qu’il faudra bien quelques années pour que le chômage revienne au niveau qui était le sien avant la récession.