DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mexique : libération des 107 travailleurs forçés, maltraités et malnourris

Vous lisez:

Mexique : libération des 107 travailleurs forçés, maltraités et malnourris

Taille du texte Aa Aa

Esclavage, malnutrition et sévices physiques, c’est ce qu’ont enduré une centaine de Mexicains. Ils ont été libérés hier à Mexico. Certains ont dû être soignés.

La plupart sont des Amérindiens venus du sud du pays ou des alcooliques et toxicomanes recrutés dans les rues de la capitale contre la promesse d’un emploi. En fait, ils ont été forçés à travailler dans une usine clandestine de vêtements.

Le procureur général de Mexico a précisé que les 107 victimes venaient de 12 états différents du Mexique. “Elles ont subi des mauvais traitements inhumains, malsains, extrêmes y compris des abus sexuels.(…) Des symptômes clairs de malnutrition et de déshydratation ont été détectés”.

23 personnes ont été arrêtées après le coup de filet de la police. Elle a mené une enquête de plusieurs mois après le témoignage d’une ancienne victime qui avait réussi à s‘échapper. D’après les médias, les enquêteurs s’intéressent au rôle éventuel de certains agents de police dans le recrutement des travailleurs forcés. L’usine clandestine se trouvait dans un centre de réhabilitation pour alcooliques et toxicomanes. 16 heures de travail par jour, 30 minutes de pause, des pieds de poulet et des légumes pourris comme repas: telles étaient les conditions de vie des travailleurs forcés, selon les autorités judiciaires. Les victimes étaient âgées de 14 à 70 ans.