DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un repenti de la mafia accuse Berlusconi de liens avec la mafia

Vous lisez:

Un repenti de la mafia accuse Berlusconi de liens avec la mafia

Taille du texte Aa Aa

Le nom de Silvio Berlusconi résonne à nouveau au sein d’une instance judiciaire en Italie. Il a été cité par un repenti de la mafia sicilienne dans le procès en appel d’un proche du chef du gouvernement italien : Marcello Dell’Utri accusé d’avoir des liens avec le crime organisé. A Turin, le témoin dissimulé derrière un paravent a rapporté d’anciens propos de son patron, le mafieux Giuseppe Graviano : d’après le repenti, l’homme s’est vanté que “la mafia ait le pays entre ses mains grâce au sérieux de certaines personnes” : Silvio Berlusconi et Marcello Dell’Utri. Or lorsque ses propos auraient été tenus en 1994, l’emprise des mafieux venait de se manifester par des attentats sanglants.

Marcello Dell’Utri préfère rire de ces accusations.. Quand on lui demande s’il y a eu un pacte entre Graviano, Dell’Utri et Berlusconi avant les attaques de 1993, il répond : “Oui, il y avait aussi Ben Laden. Cette affaire est une blague. Vous pensez qu’on peut parler de ça de façon sérieuse ?” lance-t-il. Silvio Berlusconi a qualifié les affirmations du repenti, d’“attaque la plus incroyable et la plus ignoble qu’il ait subie ces dernières années”. On comprend son embarras de se retrouver accusé de collusion avec la mafia à l‘époque où ses membres venaient à peine de commettre des attaques à Florence, Rome et Milan. Le bilan avait atteint 10 morts et des dizaines de blessés. Le repenti qui parle aujourd’hui en fut d’ailleurs l’un des auteurs. Grâce à sa collaboration avec la justice, il bénéficie d’une réduction des condamnations prononcées à son encontre.