DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athènes sous haute tension, un an après les émeutes

Vous lisez:

Athènes sous haute tension, un an après les émeutes

Taille du texte Aa Aa

La police grecque est en état d’alerte. Un an après les troubles qui avaient secoué le pays, 6.000 policiers vont être déployés dans la capitale Athènes. Objectif: encadrer les manifestations prévues ce dimanche puis lundi. Des forces de l’ordre seront aussi déployées dans toutes les grandes villes du pays. Pas question en effet de réitérer les violences urbaines de décembre 2008, conséquence de la mort d’Alexis Grigoropoulos, 15 ans, victime d’un tir de la police.

“Des mesures policières vont être prises, les forces de l’ordre vont respecter les manifestants pour qu’ils puissent protester librement mais certaines mesures seront prises pour protéger les vies et les biens” a indiqué le ministre Michalis Chrisochoidis. Le gouvernement a prévenu, pas de violence, et a demandé aux partis d’opposition de contrôler leurs mouvements de jeunesse. Des milliers de manifestants sont attendus ce dimanche à Athènes après un service religieux sur la tombe de l’adolescent. Un rassemblement est aussi prévu dans la soirée à l’endroit où Alexis a trouvé la mort.