DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : la province de Maguindanao sous loi martiale

Vous lisez:

Philippines : la province de Maguindanao sous loi martiale

Taille du texte Aa Aa

La loi martiale est décrétée dans la province de Maguindanao aux Philippines. La présidente a pris cette décision face à un risque de rébellion lié au massacre du 23 novembre. Le gouverneur de la province Andal Ampatuan, accusé d‘être impliqué dans ce massacre a été arrêté très tôt ce matin avant que la loi martiale soit imposée. Un de ses fils a également été interpellé.

La présence de l’armée ne plaît pas du tout à une partie des habitants, opposés à la loi martiale. Ils craignent une nouvelle dictature. Le pays entier avait été placé sous loi martiale entre 1972 et 1981 par le dictateur Ferdinand Marcos. L’armée a justifié cette situation en évoquant un début de rébellion émanant de l’armée privée à la solde du clan du gouverneur de Maguindanao. Clan en rivalité avec un autre groupe pour le contrôle de la province où des élections sont prévues en 2010. 57 personnes ont été tués le 23 novembre, dont des membres de la famille du clan rival du gouverneur. Parmi les victimes figurent 27 journalistes et une vingtaine de femmes.