DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce sous tension, un an après la mort d'Alexis

Vous lisez:

La Grèce sous tension, un an après la mort d'Alexis

Taille du texte Aa Aa

La Grèce est sous haute tension à l’occasion du premier anniversaire de la mort d’un adolescent tué par un policier.

La nuit dernière, des échauffourées ont éclaté. Un groupe de 12 militants anarchistes présumés, dont cinq Italiens et trois Albanais ont été arrêtés à Athènes, après l’incendie de deux voitures dans le quartier central d’Exarchia. C’est là qu’avait été tué Alexis Grigoropoulos le 6 décembre 2008.

La mort de cet adolescent avait déclenché des violences urbaines inédites l’hiver dernier à travers le pays. Le policier accusé d’homicide volontaire doit être jugé à partir de fin janvier. A l‘époque, d’importantes manifestations avaient eu lieu. Samedi, les forces de l’ordre ont procédé à 150 arrestations préventives. Car des manifestations de commémorations sont prévues ces dimanche et lundi dans la capitale. Des forces de police sont déployées dans toutes les grandes villes.