DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athènes toujours en proie à la violence

Vous lisez:

Athènes toujours en proie à la violence

Taille du texte Aa Aa

L’affrontement entre jeunes et les forces de l’ordre a continué une bonne partie de la nuit à Athènes, un an après la mort d’un adolescent, tué par un policier. Des jeunes cagoulés se sont retranchés en début de soirée dans l’enceinte de l’Université polytechnique de la capitale grecque, un territoire interdit aux forces de l’ordre.

Ces heurts auraient déjà fait une vingtaine de blessés. Près de 230 personnes auraient été arrêtées ce dimanche, à Athènes, mais aussi à Thessalonique, notamment des membres de mouvances anarchistes.

Les rues de la ville portent les stigmates d’une journée de violence, qui avait pourtant débuté dans le calme. Plusieurs milliers de manifestants s‘étaient rassemblés pour rendre hommage à Alexis Grigoropoulos. L’adolescent de 15 ans avait été tué par balle le 6 décembre 2008 par un policier lors d’un contrôle en plein coeur d’Athènes. Ce dernier sera jugé à partir du 20 janvier pour homicide volontaire.

L’affrontement avec les 6000 policiers, déployés pour l’occasion, a débuté à l’arrière du cortège. Des scènes identiques à celles de l’année dernière. A l‘époque, les émeutes avaient duré un mois.