DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie reprend le chemin de l'Union européenne

Vous lisez:

La Serbie reprend le chemin de l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Après un an et demi de statu quo, les Vingt-sept ont débloqué un accord de libre-échange avec Belgrade, un accord intérimaire indispensable pour que le pays puisse poursuivre son rapprochement avec l’Union. Les Pays-Bas, seul Etat membre qui s’y opposait, ont levé leur véto. Mais la Serbie n’est pas au bout de ses peines. Pour franchir l‘étape suivante, à savoir enclencher l’Accord de Stabilisation et d’Association avec Bruxelles, elle doit coopérer pleinement avec le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie. En clair, arrêter Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, et Goran Hadzic, un ancien chef des Serbes de Croatie. Pour les Pays-Bas, l’arrestation des deux fugitifs est une condition sine qua non.

En attendant, les Européens multiplient les gestes d’encouragement comme la suppression des visas pour les Serbes désireux de voyager dans l’espace Schengen à compter du 19 décembre. Belgrade compte bien profiter de cet élan pour déposer officiellement sa candidature à l’Union dans les prochaines semaines.