DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens affirment leur position sur Jérusalem

Vous lisez:

Les Européens affirment leur position sur Jérusalem

Taille du texte Aa Aa

Jérusalem doit devenir la capitale de deux Etats… Pour la première fois, les Européens adoptent une position commune sur le statut de la ville sainte, cherchant à peser de tout leur poids. La première déclaration, rédigée par la présidence suédoise de l’Union, faisait même explicitement référence à Jérusalem-Est comme future capitale d’un Etat palestinien. Mais certains ministres des Affaires étrangères ont refusé d’aller jusque-là, préférant être plus évasifs pour ménager Israël.

“Il doit y avoir des négotiations sur tout, toutes les questions sont sur la table”, a déclaré le chef de la diplomatie suédoise Carl Bildt. “Et nous disons que nous ne reconnaîtrons aucun changement aux frontières de 1967 s’ils ne sont pas acceptés par les deux parties, et cela inclut Jérusalem. Nous appelons donc à une paix véritable. Il faut trouver une façon de résoudre à travers la négociation la question du statut de Jérusalem en tant que future capitale de deux Etats.” Avant même d‘être officialisée, cette prise de position des Européens avait suscité de vives critiques de la part du maire de Jérusalem. “Diviser Jérusalem, se concentrer sur les différences dans une ville qui recherche le dénominateur commun ne fonctionnera jamais, et il n’existe pas un seul bon exemple dans le monde”, a martelé Nir Barkat. Dans leur déclaration, les Vingt-sept demandent aussi à l’Etat hébreu de mettre un terme aux constructions de colonies que ce soit à Jérusalem-Est ou en Cisjordanie et réclament le démantèlement de celles érigées illégalement depuis 2001. Ils dénoncent enfin le blocus exercé sur Gaza.