DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les véhicules électriques: la tendance incontournable à Pollutec

Vous lisez:

Les véhicules électriques: la tendance incontournable à Pollutec

Taille du texte Aa Aa

En dépit d’un contexte économique difficile cette année, POLLUTEC, Le salon des professionnels de l’environnement, qui s’est tenu récemment à Paris, a rassemblé près de 1500 exposants de 36 pays. Etaient présentées, les dernières technologies conçues et habillées pour un environnement plus propre, des techniques de traitements de la pollution à l‘énergie en passant par les transports.

“Les véhicules électriques sont la grande tendance de Pollutec qu’on a inscrit dans un espace qui vise à améliorer la mobilité urbaine dans les villes, explique l’une des organisatrice du salon. C’est à dire optimiser le transport des hommes et des marchandises. Evidemment les véhicules et les moteurs sont au premier chef concernés.” Parmi tous les véhicules électriques présentés le plus intéressants est un trois roues, le cyclomoteur électrique d’une société française. Particulièrement adapté pour les courtes distances, il est doté d’une autonomie de 50km et atteint les 45km/h. Sa caractéristique principale est un système hydraulique d’inclinaison. “Ce qui est exclusif dans ce véhicule c’est un contrôleur d’inclinaison détaille un expert. Quand on est dans des virages, l’inclinaison est contrôlée par des capteurs ce qui fait que le véhicule ne peut jamais basculer même en cas de dérapage, même en cas de gravier, en cas de verglas, en cas de basculement de charge, etc.” Autre produit, une montre-bracelet présentant aussi la fonction de mini détecteur de pollution de l’air. Il mesure en permanence le niveau des différents polluants atmosphériques et selon ses concepteurs il pourrait être utile aux asmathiques et aux personnes malades du coeur mais aussi aux joggers, autant d’utilisateurs potentiels puisque désireux d‘éviter les zones polluées. “C’est un détecteur de pollution de l’air muni d’un capteur électrochimique, explique un ingénieur. Pour être sûr que l’air qui est mesuré va bien jusqu’au capteur, nous avons rajouté un petit ventilateur. Tout celà est contrôlé par un processeur qui permet de calculer le niveau de pollution “ Terminées les mauvaises odeurs grâce à une unité mobile de décontamination de l’air. Relativement petite vous pouvez l’installer chez vous. Elle fonctionne à l‘énergie lumineuse. Des rayons ultra-violets provoquent une réaction chimique qui détruit les substances nocives présentes dans l’atmosphère. Seul problème, les odeurs agréables telles que celle des fleurs ou du parfum sont elles aussi pulvérisées.