DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de Copenhague: Définir une riposte mondiale

Vous lisez:

Sommet de Copenhague: Définir une riposte mondiale

Taille du texte Aa Aa

La planète en état d’urgence. La plus grande et la plus importante conférence sur le climat s’est ouverte lundi à Copenhague.

Les organisateurs ont appelé les délégués des 193 pays réunis au Danemark à saisir peut-être la dernière chance de définir une riposte mondiale face au réchauffement de la Terre.

Les participants ont deux semaines pour se mettre d’accord sur des actions tangibles, solides et immédiates. Fini donc le temps des déclarations, place aux actes.

L’enjeu de cette conférence est de limiter à deux degrés la hausse de la température moyenne à la surface de la Terre, ce qui passe par une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre.

C’est l’appel pressant de cette habitante des îles Fidji. “Nous avons besoin d’un accord qui soit juste pour les habitants et les pays les plus pauvres qui n’ont presque rien ou rien à voir du tout avec le problème, mais qui sont les plus touchés. Nous avons besoin d’un accord qui soit juste, ambitieux et légalement contraignant.”