DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bagdad : Les attentats ne remettent pas en cause le calendrier de retrait américain

Vous lisez:

Bagdad : Les attentats ne remettent pas en cause le calendrier de retrait américain

Taille du texte Aa Aa

La vague d’attentats qui a touché ce mardi Bagdad ne devrait pas entraver le calendrier de retrait américain. Washington a vivement condamné les 5 explosions qui ont touché, quasi-simultanément, la capitale irakienne dans la matinée. Le ministère des Finances, des bureaux gouvernementaux et une patrouille de police ont notamment été la cible de ces attaques à la voiture piégée. L’opération porte la marque d’Al-Qaïda selon le Premier ministre irakien qui accuse également les nostalgiques de l’ancien régime.

Ces attentats qui ont fait au moins 127 morts et près de 450 blessés le jour même où le Parlement irakien fixait la date des prochaines élections au 7 mars. Les deuxièmes législatives du pays, depuis la chute de Saddam Hussein, inquiètent bon nombre de députés irakiens. Ce regain de violence risque de peser sur le scrutin et surtout sur le taux de participation.

D’autant plus que que les troupes américaines de combat ont prévu d’entamer leur retrait d’ici août 2010 pour un désengagement total fin 2011.