DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Copenhague : les pays en développement appellent les plus riches à plus d'appui financier


Focus COP15

Copenhague : les pays en développement appellent les plus riches à plus d'appui financier

En partenariat avec

La fièvre continue de monter à Copenhague ou la pression s’accroit entre pays en développement et pays industrialisés, accusés de ne pas en faire assez. Des ong africaines l’ont martelé : limiter à plus 2 degrés le réchauffement planétaire est suicidaire, il faudrait plus…

Plus aussi d’aide financière : les pays riches sont d’accord pour allouer 10 milliards de dollars par an aux plus pauvres , et l’UE y participerait à hauteur de trois milliards. Là encore, pas suffisant pour les pays en développement : “Soyons clair, dix milliards de dollars suffiront à peine à payer les cercueils des victimes…” a réagi le délégué soudanais Lumumba Stanislas Dia Ping.

Autre incident qui témoigne de la fièvre qui monte, la fuite hier d’un texte de suggestions du Danemark “Des pistes de travail”, s’est empressé d’expliquer le négociateur de la Commission européenne : “Il n’a pas été validé, c’est juste un morceau de papier”, a dit Artur Runge-Metzger. Pour autant, les pays les plus pauvres l’ont pris comme une menace pour le processus de négociation.

Un sommet sous tension, et aux enjeux considérables. Sera-t-il un échec, ou une réussite, il faudra attendre les derniers instants, le 18 décembre, lorsque chefs d’Etats et de gouvernement se rencontreront. C’est là que les vrais débats auront lieu.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Focus COP15

La publication d'un document confidentiel sème le doute à Copenhague