DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon : le 8 décembre, une fête religieuse mise en lumières

Vous lisez:

Lyon : le 8 décembre, une fête religieuse mise en lumières

Taille du texte Aa Aa

Alors que les dernières bougies de la fête des Lumières s‘éteignent à Lyon, badauds et pélerins nous dévoilent l’origine de cet évènement qui méle projets artistiques et croyances religieuses. Depuis plusieurs années, le 8 décembre, la Vierge est célébrée pour avoir, dit-on, protégé la ville de la peste et du choléra. Hier, la procession était emmenée par l’Archevêque de Lyon : “c’est la fête des illuminations à Lyon, explique le cardinal Barbarin. Les gens mettent des bougies à leurs fenêtres en l’honneur de la Vierge, de Notre Dame de Fourvière. Puis nous montons avec la statue de la Vierge, de la cathédrale jusqu‘à la basilique dans la joie”.

Depuis plus de 10 ans, la fête des Lumières n’accueille plus uniquement les ferveurs catholiques mais aussi plusieurs dizaines d’artistes qui rivalisent d’imagination. Des projets qui attirent de nombreux touristes. Mais les Lyonnais n’ont pas oublié les origines de cette célébration.

“C’est magnifique. Extraordinaire, c’est extraordinaire, explique cet habitant de la ville française. A l’origine ça se passait en septembre, le 8 septembre. Mais après une crue exceptionnelle cela n’a pas pu se faire et la date a été transposée en décembre et c’est devenu le 8 décembre et le jour où cela a été transposé, il y avait tellement de brouillard qu’ils ont mis des bougies pour s‘éclairer”.

Qu’elle soit religieuse ou laïque, la fête des Lumières a le mérite d‘être écologique. Pour quatre jours d’illuminations, la facture énergétique ne devrait pas excéder les 3500 euros selon les organisateurs.