DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enrayer la montée des eaux?

Vous lisez:

Enrayer la montée des eaux?

Taille du texte Aa Aa

Comme une piqûre de rappel de ce qui est en jeu au Sommet du Cop15, cette exposition dans le centre de Copenhague. Son nom, “100 lieux” et autant de photos souvenirs d’endroits susceptibles de disparaître un jour en raison du réchauffement climatique.

“La glace qui flotte sur le dessus de l’Océan Arctique dans la région du Pôle Nord est l’une des caractéristiques principales de la surface de notre planète repérable depuis l’espace, explique l’explorateur Pen Hadow. Je travaille là-bas depuis 20 ans et nous avons mené une enquête en collaboration avec l’Université de Cambridge au printemps et destinée a mieux informer les politiques réunis à Copenhague. Nous avons découvert que cette caractéristique ne serait plus visible tout au long de l’année d ici 10 ans”.

Le réchauffement climatique et la fonte des glaces entraînent une augmentation de la température de l’eau. Des météorologistes prédisent aussi une élévation du niveau marin de 20 a 80 centimètres en seulement un siècle.

Face à une menace réelle et inquiétante du changement climatique, le bilan des négociations du Sommet de Copenhague aura un impact sur la survie des petits archipels.

A Copenhague, la ministre des Affaires étrangères des îles Kiribati dans le Pacifique négocie l’avenir de sa patrie. Ces îles n’apparaissent plus sur le globe projeté a l‘écran, une froide presentation de l’avenir que Tessie Lambourne redoute comme ses 100 000 compatriotes.

Selon elle, “il y a une file d’attente des victimes du changement climatique et les pays comme le mien sont en première ligne. Imaginez une très fine bande de terre entourée d’eau, les fortes tempêtes que nous essuyons sont de plus en plus fréquentes et sévères. Les vagues se brisent jusque dans nos nos maisons et détruisent nos cultures et nos infrastructures. C’est une question qui touche notre peuple au plus profond. Les gens n’acceptent pas la possibilité de quitter leur terre d origine. Et qui le ferait?”