DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'amiante devant la justice italienne

Vous lisez:

L'amiante devant la justice italienne

Taille du texte Aa Aa

Le plus grand procès jamais organisé sur ce drame s’est ouvert ce jeudi à Turin dans le nord du pays.

L’ex-propriétaire du groupe suisse Eternit et un
ancien haut dirigeant belge d’Eternit Italie sont accusés d‘être responsables de la mort de plus de 2.000 personnes dans la péninsule.

Les deux accusés qui n‘étaient pas présents à cette audience d’ouverture sont jugés pour avoir provoqué une catastrophe environnementale et enfreint les règles de la sécurité au travail.

Les familles et les proches des victimes ont elles manifesté devant le tribunal pour réclamer justice comme cette femme : “Nous avons attendu, nous avons lutté, nous avons beaucoup souffert et notre souffrance est toujours présente. Mais nous sommes là, et même si c‘était hier nous espérons aujourd’hui que la justice va passer”.

Les deux accusés risquent de 3 à 12 ans de prison et ils pourraient être condamnés à payer des millions d’euros de dédommagements. Eternit Italie a fait faillite en 1986, soit six ans avant l’interdiction de l’amiante en Italie. Ce procès, le premier au pénal, intervient après cinq ans d’enquête. C’est un symbole et il pourrait créer un précédent dans d’autres pays. Des victimes de l’amiante sont d’ailleurs venues de France et de Suisse en solidarité.