DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Régulation financière : l'entente retrouvée entre Paris et Londres

Vous lisez:

Régulation financière : l'entente retrouvée entre Paris et Londres

Taille du texte Aa Aa

La hache de guerre est enterrée. Gordon Brown et Nicolas Sarkozy sont sur la même longueur d’onde à propos de la régulation financière. Ils entendent d’ailleurs profiter du sommet européen pour peaufiner leur plan d’attaque. Oubliées la méfiance et les reproches qui avaient suivi la nomination du français Michel Barnier au poste de commissaire au Marché intérieur et aux Services financiers. Londres ne tremble plus pour la City et a surpris son monde en décidant de taxer à 50% les bonus bancaires au Royaume-Uni.

“Il y aura toujours une tension de quelque sorte que ce soit entre la France et le Royaume-Uni, mais cela a montré que les spéculations des médias sur un désaccord majeur entre les deux dirigeants étaient davantage une projection des médias que la réalité”, commente l’analyste Piotr Kaczynski.

Dans une tribune commune publiée par le Wall Street Journal, tous deux regrettent l’opacité persistante des marchés financiers et plaident pour un pacte mondial de régulation bancaire. Ils suggèrent même un impôt planétaire sur les bonus versés en 2009, voire d’autres pistes comme un prélèvement sur les transactions financières. La supervision des marchés financiers, c’est précisément l’un des grands dossiers au programme du sommet européen de Bruxelles.