DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi à moitié blanchi par un ancien de la Mafia

Vous lisez:

Berlusconi à moitié blanchi par un ancien de la Mafia

Taille du texte Aa Aa

Dans le dossier de ses amitiés présumées avec la mafia, les choses s’arrangent pour Silvio Berlusconi : les accusations d’un repenti selon lesquelles le chef du gouvernement italien avait des liens privilégiés avec Cosa Nostra dans les années 90 ont été en partie démenties par un autre repenti, Filippo Graviano.

L’ancien mafieux, qui témoignait par vidéoconférence lors d’une audience à Palerme, a affirmé n’avoir aucun lien avec Marcello Dell’Utri, ancien bras droit de Berlusconi et fondateur avec lui du parti Forza Italia en 94, alors que la mafia venait de commettre une série d’attentats sanglants en Italie.

Question du juge : “Avez-vous eu des contacts avec le sénateur Dell’Utri “?

Réponse de Graviano : “Absolument pas”.

Silvio Berlusconi peut en revanche se faire du souci pour son ministre chargé des rapports avec les régions, Raffaele Fitto, renvoyé ce vendredi devant la justice pour corruption et financement illégal de partis politiques.