DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

George Papandreou dénonce "la corruption systémique dans le secteur public depuis des années en Grèce"

Vous lisez:

George Papandreou dénonce "la corruption systémique dans le secteur public depuis des années en Grèce"

Taille du texte Aa Aa

Le premier ministre grec George Papandreou l’a redit à Bruxelles en marge du sommet européen vendredi : “la Grèce fera face à ses dettes et prévoit de ramener son déficit budgétaire sous la barre des 3% du Produit intérieur Brut dans les quatre ans à venir”.

Le premier ministre grec a balayé les rumeurs selon lesquelles la Grèce, écrasée par le poids de sa dette pourrait renoncer à la monnaie unique et quitter la zone euro.

La Grèce a un gros potentiel, et beaucoup d’avantages comparatifs a déclaré vendredi George Papandreou au micro d’Euronews. Mais nous gâchons ce potentiel par des politiques qui doivent changer. Un des problèmes de la Grèce est malheureusement depuis des années, un problème de corruption systémique dans le secteur public. Depuis le sommet vers des niveaux plus bas. Ce qui veut dire beaucoup de pertes d’argent, une grande inégalité et un manque d’investissement”.

Un exemple : le versement des retraites en Grèce représente 12% du Produit Intérieur brut du pays, ce qui est énorme.

“Il y a un certain nombre d’autres pays qui connaissent des problèmes similaires , peut-être pour des raisons différentes, a ajouté le premier ministre grec. Nous apprendrons des autres et nous mettrons en oeuvre les meilleures pratiques pour aller de l’avant et la Grèce deviendra une économie viable et compétitive”.

Les mesures que va prendre le gouvernement grec pour résorber l‘énorme déficit public risquent d’avoir un coût social élevé et réveiller l’agitation sociale en Grèce oú les mécontents n’hésitent pas à descendre dans la rue. On se rappelle l’effervescence qui avait accompagné les conflits sur les retraites et le ramassage des ordures notamment.