DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe fait un geste financier pour encourager un accord à Copenhague

Vous lisez:

L'Europe fait un geste financier pour encourager un accord à Copenhague

Taille du texte Aa Aa

Les Européens ne sauveront peut-être pas Copenhague, mais ils ont sauvé la face en annonçant une aide généreuse pour les pays pauvres. Cette enveloppe dite “immédiate” sera versée au cours des trois prochaines années au pays en développement pour les aider à faire face aux changements climatiques. Pour arracher cet accord, la présidence suédoise de l’Union n’aura pas ménagé ses efforts :

“Le chiffre total pour l’Union européenne s‘élève à 2,4 milliards d’euros par an, et il a été possible durant la nuit d’obtenir la contribution de chacun des Vingt-sept Etats membres et de la Commission”, a déclaré Fredrik Reinfeld, le Premier ministre suédois.

Pour la période 2010-2012, cela fait un total de 7,2 milliards d’euros. Une contribution européenne à laquelle doit s’ajouter celle des autres nations industrialisées. Les pays pauvres n’en sont pas moins sur leurs gardes : d’une part parce qu’ils attendent de connaître les financements à plus long terme et aussi parce que la provenance de cette enveloppe n’est pas très claire.

“Il est évident que l’Europe ne met pas sur la table une aide supplémentaire de 7,2 milliards pour l’adaptation climatique, mais elle se contente de réaffecter d’anciens fonds et de les peindre en vert, pour ainsi dire, ce qui est une façon de tromper les pays en développement”, accuse l’eurodéputé vert Reinhard Bütikofer.

Les dirigeants européens soulignent, eux, l’effort consenti en période de crise pour relancer la dynamique à Copenhague. Quant à l’objectif de réduction des émissions, il passera de 20 à 30% uniquement si les autres pays suivent.