DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Copenhague : seul un accord drastique peut sauver l'Arctique


Monde

Copenhague : seul un accord drastique peut sauver l'Arctique

Des statues de glace en train de fondre à Copenhague : une façon de rappeler aux passants l’impact du réchauffement climatique.

La fonte des glaces, c’est le thème de la question du jour dans Talk Planet. Elle est posée par une jeune femme venue admirer les oeuvres éphémères.

“J’aimerais savoir comment nous allons sauver l’Arctique si nous n’obtenons pas d’accord scientifiquement fondé ici à Copenhague ?”

La réponse de Martin Sommerkorn, spécialiste du réchauffement climatique chez WWF (Worldwide Fund for nature).

“L’Arctique peut seulement être sauvé par une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, de leur concentration dans notre atmosphère.”

“Les solutions sont sur la table : nous devons maintenir le réchauffement climatique bien en-dessous de deux degrés, les émissions doivent atteindre un pic bien avant 2020, il nous faut les réduire autant que possible, 6% ou plus chaque année, et il nous faut afficher un bilan carbone neutre au-delà de 2050.”

“Une hausse de deux degrés des températures provoquera des réactions en chaîne. Il y a des évolutions dans l’Arctique qui entraînent d’autres évolutions qui accélèrent ou amplifient le réchauffement climatique mondial.”

“Cela affectera plus d’un quart de la population mondiale, pas seulement les communautés qui vivent près des côtes, mais par exemple en Asie, où la production agricole se fait près des côtes, l’eau salée risque de rendre ces terres agricoles stériles.”

“Cela affectera en fait bien plus de monde. Il y aura des réfugiés climatiques, la montée du niveau des mers étant un problème à grande échelle.”

Le choix de la rédaction