DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'agression de Berlusconi, reflet des tensions politiques italiennes ?

Vous lisez:

L'agression de Berlusconi, reflet des tensions politiques italiennes ?

Taille du texte Aa Aa

Ce lundi, les commentaires sont quasi-unanimes pour dénoncer l’attaque dont le chef du gouvernement a été victime. Pour autant, ils sont nombreux à s’interroger : qu’est-ce qui a conduit à un tel acte ? Faut-il y voir le reflet d’une dégradation du climat politique italien ?

Depuis plusieurs mois, la personne-même de Berlusconi cristallise les tensions : il y a les scandales autour de sa vie privée, les affaires de corruption présumée, avec des attaques de la part de l’opposition, et les vives contre-attaques menées par Il Cavaliere et ses alliés.

Ce climat de haine ne fait que se radicaliser. Pour preuve, la manifestation anti-Berlusconi organisée la semaine dernière à Rome. Les choses seraient-elles allées trop loin, comme le pensent plusieurs éditorialistes ?

En tout cas, cette agression survient alors que la côte de popularité du chef du gouvernement est en recul dans les sondages. D’aucuns attendent déjà la prochaine enquête d’opinion pour voir si Berlusconi-agressé regagne des points…

Pour l’heure, le Président du conseil est en observation à l’hôpital de Milan. “Au-delà de la souffrance physique, explique Renato Schifani, président du Sénat, Silvio Berlusconi est affecté par ce qu’il considère comme une dégradation des rivalités politiques. En ce qui me concerne, je pense que les partis doivent s’accorder pour mettre un terme à l’escalade de la violence, car cela met la démocratie italienne en danger.”

L’agresseur n’a pas expliqué son geste. Plusieurs sources affirment qu’il souffre de problèmes psychiatriques.