DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi remercie des partisans et sortira mercredi de l'hôpital

Vous lisez:

Berlusconi remercie des partisans et sortira mercredi de l'hôpital

Taille du texte Aa Aa

“L’amour l’emporte toujours sur la haine”.

Silvio Berlusconi s’est voulu philosophe en remerciant ses partisans. Il a reçu de nombreux messages de soutien. Le président du Conseil italien sortira mercredi de l’hôpital où il a été admis après avoir été atteint au visage par une réplique miniature de la cathédrale de Milan lancée par un déséquilibré.

Une fracture du nez, deux dents cassées et une blessure à la lèvre supérieure ont été diagnostiquées.

Le ministre italien de l’Intérieur a rejeté la polémique sur la sécurité du chef du gouvernement : “La tâche des forces de l’ordre dans une situation comme celle-là est particulièrement délicate et complexe, explique-t-il.
Mais la teneur des récents débats politiques, et notamment le ton utilisé dans la campagne menée contre la personne du Président du Conseil des ministres … cela a dépassé les règles normales de l’affrontement démocratique, et cela a provoqué une spirale que j’estime dangereuse.”

Silvio Berlusconi est privé d’activités en public pendant quinze jours.

Son agresseur, Massimo Tartaglia lui a présenté des excuses par écrit depuis la prison où il est incarcéré depuis dimanche. Tartaglia est soigné depuis dix ans pour des troubles mentaux.

Cette affaire fait en tout cas le bonheur de certains. Les vendeurs de souvenirs au pied du Duomo, la cathédrale de Milan. Les répliques se vendent comme des petits pains.

“Les gens passent, ils sont curieux, ils les pèsent pour voir si elles sont vraiment lourdes et si elles pouvaient vraiment faire mal à Berlusconi”, comme l’explique un vendeur.

Ou comment lancer une nouvelle mode, une nouvelle idée même douteuse de cadeau de Noël.