DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice britannique perturbe les relations entre Israël et la Grande-Bretagne

Vous lisez:

La justice britannique perturbe les relations entre Israël et la Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

La machine judiciaire britannique a fait marche arrière, mais les relations diplomatiques avec Israël ont pris un coup de froid. Sur plainte de familles de victimes palestiniennes de l’offensive de Tsahal dans la bande de Gaza l’hiver dernier, un tribunal londonien avait lancé un mandat d’arrêt contre Tzipi Livni. Cette dernière a réagi en assumant ses responsabilités de l‘époque, comme chef de la diplomatie israélienne. “L’opération dans la bande de Gaza, a-t-elle expliqué, a atteint son objectif de restaurer le pouvoir de dissuasion d’Israël”.

Tzipi Livni était poursuivie pour crimes de guerre, mais elle a annulé sa visite prévue à Londres. Et le mandat d’arrêt a été retiré. Cependant, a mis en garde le ministre israélien de l’Information, “Ce n’est pas la première fois que des responsables israéliens sont menacés de poursuites judiciaires en Grande-Bretagne. Cela va peser sur les relations entre nos deux pays”. L’Etat hébreu a donc réclamé des changements dans la législation britannique. Et Londres, gêné, a promis de se pencher sur le dossier. Les Palestiniens ne se sentent guère concernés par ces problèmes diplomatiques. Ce qu’ils savent, c’est que l’offensive israélienne sur Gaza a fait 1.400 morts, dont de très nombreux civils.