DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Copenhague : Ambiance électrique autour d'un accord toujours plus hypothétique

Vous lisez:

Copenhague : Ambiance électrique autour d'un accord toujours plus hypothétique

Taille du texte Aa Aa

A Copenhague, les tensions à l’extérieur de la salle de conférence ont tendance à déteindre à l’intérieur. A la reprise des travaux en séance plénière, un délégué indien parle d’un “bazar intégral”. Pour sa part, un des représentants brésiliens s’est plaint du fait que son chef de délégation ne pouvait pas entrer dans le bâtiment en raison des mesures de sécurité. La présidence danoise de la conférence a répondu en s’excusant. Compte-tenu de la situation à l’extérieur, la sécurité est en effet un peu sur les dents…

Pour essayer d’avancer en direction d’un hypothétique accord, la présidence danoise a décidé d’organiser ce mercredi une réunion restreinte avec une vingtaine de ministres. Il faut dire que le temps presse : les premiers chefs d’Etat et de gouvernement ont commencé à arriver.

D’ailleurs, changement protocolaire s’est opéré : la ministre danoise qui assurait la présidence du sommet, a transmis cette responsabilité à son chef de gouvernement Lars Rasmussen.