DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup de chaud à Copenhague, le Bella Center en état de siège, près de 200 manifestants arrêtés

Vous lisez:

Coup de chaud à Copenhague, le Bella Center en état de siège, près de 200 manifestants arrêtés

Taille du texte Aa Aa

La fievre monte de plus en plus à Copengague, décidément sous tension… Tension à l’extérieur, avec un centre de conférence pris d’assaut par les manifestants, tension à l’intérieur, avec des risques d‘échec de plus en plus grands…

En fin de matinée, au moins 170 personnes ont été arrêtées par la police. Elles tentaient de pénétrer dans l’enceinte du Bella Center, là ou se tient la conférence. Et des dizaines d’autres ont été interpellés un peu partout au centre-ville

Les activistes arrêtés près du Bella Center cherchaient à pénétrer par l’arrière de l’enceinte du centre, une enceinte clôturée par plus de 6 km de grillages. Et ils ont butté sur un impressionnant dispositif policier.

Parallèlement à ces premiers heurts, au moins 1500 personnes ont convergé vers le centre de conférence, bravant le froid, la neige et les cordons de sécurité. Appelés par le collectif Climate Justice Action, leur objectif c‘était de gagner coûte que coûte l’entrée du Bella Center, pour tenir une contre conférence symbolique, sur le passage des délégués, et bousculer les négociations officielles.

Ambiance chaotique s’il en est ici, alors qu’une centaine de membres de l’organisation écologiste Les amis de la Terre, dûment accrédités, ont été eux bloqués à l’entrée du Centre et n’ont pas pu rejoindre leurs collègues…

D’autres délégués, eux à l’intérieur même de l’enceinte, issus pour la plupart de pays en développement, voulaient pour leur part rejoindre les manifestants bloqués à l’entrée du centre pour réclamer le respect de leurs droits…

Climat, oui, bien difficile.