DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les lauréats du Prix Sakharov appellent l'Europe à faire pression sur la Russie sur les droits de l'Homme

Vous lisez:

Les lauréats du Prix Sakharov appellent l'Europe à faire pression sur la Russie sur les droits de l'Homme

Taille du texte Aa Aa

Honneur et respect pour l’organisation Memorial, lauréate du Prix Sakharov 2009. Trois membres de cette ONG qui défend les droits fondamentaux en Russie et dans les Etats post-soviétiques ont reçu ce prix des mains du président du Parlement européen. Oleg Orlov, Lioudmila Alexeïeva et Sergeï Kovalev sont des symboles vivants. Mais à travers eux, ce sont aussi les militants assassinés qui sont honorés, comme l’a rappelé le Jerzy Buzek, le Président du Parlement européen :

“Avec ce prix, nous, les membres du Parlement européen, rendons hommage à ceux qui parmi nous luttent toujours pour le respect des droits de l’Homme, mais nous rendons aussi hommage à ceux qui ont perdu leurs vies dans ce combat : Natalia Estemirova aurait dû être parmi nous aujourd’hui, tout comme Anna Politkovskaïa. Leurs assassins doivent encore être amenés devant la justice.”

Co-fondateur de Memorial et ancien dissident soviétique, Sergeï Kovalev a appelé l’Union européenne à ne pas faire profil bas :

“Aujourd’hui, l’Europe fait de plus en plus rarement des recommandations à la Russie dans le domaine de la protection des droits de l’Homme et de la démocratie. Parfois, elle préfère ne pas s’en souvenir du tout. Ce qui motive cette attitude – que ce soit l’impression d’efforts inutiles ou des intérêts pragmatiques concernant le pétrole et le gaz – tout cela importe peu. Le devoir de l’Europe n’est pas de garder le silence mais de rappeler, d’attirer l’attention et d’insister respectueusement mais fermement sur les obligations que doit remplir la Russie.”

Andreï Sakharov lui-même fut le premier dirigeant de Memorial à la fin des années 80. Le Prix 2009 coïncide avec le 20ème anniversaire de sa mort. Celle d’un défenseur des droits de l’Homme dont le message reste plus que jamais actuel.