DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de Copenhague : "le temps du consensus est arrivé"

Vous lisez:

Sommet de Copenhague : "le temps du consensus est arrivé"

Taille du texte Aa Aa

Dans deux jours, le monde saura si le sommet de Copenhague sur le climat est synonyme d‘échec ou pas. Hier, l’héritier du trône britannique, le Prince Charles, est venu à son tour tirer la sonnette d’alarme et réclamer qu’un accord complet soit conclu pour faire face au réchauffement climatique.
Le temps presse, ont souligné également plusieurs responsables, dont la présidente danoise de la conférence. “Un succès est possible. Mais en tant que présidente de la conférence, je dois vous le dire, nous pouvons échouer. Si nous voulons réussir et nous allons réussir, nous devons changer de vitesse.”

Trouver un compromis et vite. Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki Moon a martelé aussi ce message alors que les ministres de l’Environnement ont formellement entamé leurs travaux hier. “Le temps du consensus est arrivé. Personne n’obtiendra ce qu’il veut à la fin des négociations, mais si nous travaillons ensemble et que nous obtenons un accord, tout le monde aura ce dont il a besoin.”

Les critiques étaient aussi au rendez-vous. Des ministres européens ont déploré que les deux principaux pollueurs de la planète, la Chine et les Etats-Unis, ne s’engagent pas davantage dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais Pékin et Washington ont averti hier qu’ils n’avaient pas l’intention à Copenhague de revoir leurs objectifs annoncés à la fin du mois de novembre.