DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dans la ligne de mire de la justice portugaise, le président d'Eurojust démissionne

Vous lisez:

Dans la ligne de mire de la justice portugaise, le président d'Eurojust démissionne

Taille du texte Aa Aa

Accusé d’avoir fait pression sur des magistrats, le président d’Eurojust démissionne. Le Portugais José Luis Lopes da Mota a quitté ses fonctions mercredi, alors qu’il venait d‘être suspendu pour 30 jours à l’issue d’une enquête ouverte en mai dernier.

Une affaire embarrassante pour celui qui était à la tête de l’organisation de coordination judiciaire de l’Union européenne depuis 2007.

La justice portugaise soupçonne José Luis Lopes da Mota d’avoir exercé des pressions sur les juges en charge du dossier Freeport. Une affaire de corruption présumée dans laquelle l’actuel Premier ministre serait impliqué.

Ce dossier fait couler beaucoup d’encre au Portugal mais le socialiste José Socrates ne cesse de clamer son innocence.

Freeport est le nom d’un centre commercial construit en 2002 dans une zone protégée, alors que José Socrates était ministre de l’Environnement.

Mais l’affaire n’est révélée qu’en 2005, à Lisbonne et en Grande-Bretagne, où est basé le groupe Freeport. Le scandale a même menacé la réélection du chef du gouvernement portugais en septembre. Depuis 7 personnes ont été mises en examen.