DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après trois ans d'enquête, l'Autorité française des marché financiers innocente les dirigeants d'EADS

Vous lisez:

Après trois ans d'enquête, l'Autorité française des marché financiers innocente les dirigeants d'EADS

Taille du texte Aa Aa

Après trois années d’investigation, l’AMF, l’autorité des marchés financiers a mis hors de cause les dirigeants d’EADS soupçonnés d’avoir profité de certaines informations sur les retards du programme du gros porteur A380 pour exercer leurs stock- options.
L’AMF a estimé que la connaissance par certains anciens et actuels dirigeants d’EADS de retards dans le programme A380 ne constituait pas une information privilégiée.
Cette décision lave de tout soupçon des dirigeants comme Noël Forgeard et Thomas Enders les deux anciens co-présidents d’EADS, ainsi que Arnaud Lagardère en tant que patron du groupe Lagardère, actionnaire de référence du groupe européen d’aéronautique et qui a été mis hors de cause, tout comme le groupe allemand Daimler d’ailleurs.
L’AMF avait démarré son enquête en mai 2006 après des irrégularités constatées sur des échanges du titre EADS. Un mois plus tard, les retards du programme A380 étaient rendus publics et le titre EADS dévissait de 26% le lendemain à la bourse de Paris. L’enquête règlementaire est donc terminée.
Pour l’association de défense des actionnaires minoritaires, la décision de l’AMF est un “véritable scandale”.