DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers une réduction de 50% des émissions d'ici 2050

Vous lisez:

Vers une réduction de 50% des émissions d'ici 2050

Taille du texte Aa Aa

L’humanité est responsable du changement climatique de par ses émissions de gaz à effet de serre produites par la combustion des énergies fossiles. c’est bien le seul point qui semble faire l’unanimité ou à peu près à Copenhague. Pour le reste c’est le brouillon. Sauf les Etats Insulaires qui voudraient limiter la hausse de la température globale à 1,5ºC, tous les autres acceptent l’avis des scientifiques:

Il faut limiter le réchauffement global à 2ºC par rapport aux niveaux pré-industriels…

Cela implique une réduction des émissions de 50% d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 1990.

Or c’est sur le partage des réductions que les pays n’arrivent pas à se mettre d’accord. Selon un rapport confidentiel de l’ONU du 15 décembre, les engagements actuels ne représentent qu’une réduction de 16% d’ici 2050 par rapport à 1990, ce qui implique une augmentation de la température de 3º C.

Avec cette hausse, la Planète est en danger, elle ouvre grand la porte à toutes les catastrophes liées au dérèglement du climat. De fait, le pic des émissions doit être derrière nous en 2020 pour freiner le réchauffement.

Et pour cela il faut aussi de l’argent, pour les pays en développement et notamment les pays les plus pauvres qui sont aussi les plus touchés par le changement climatique.

Un financement à court terme semble acquis, pour un montant de 7 milliards d’euros par an entre 2010 et 2012.

Et puis un autre fond se profile d’une enveloppe de 70 milliards d’euros par an d’ici 2020, mais sans que les sources de financement soient encore établies.

Enfin un autre fonds, de 2 milliards d’euros, pour lutter immédiatement contre la déforestation a été promis par l’Australie, la France, le Japon, la Norvège, le Royaume Uni et les Etats Unis.