DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les technologies vertes pour sauver la planète ?

Vous lisez:

Les technologies vertes pour sauver la planète ?

Taille du texte Aa Aa

Et maintenant que la Conférence des Nations unies sur le climat de Copenhague s’est achevée sur un piètre résultat, que faire ? Attendre la réunion de Bonn (Allemagne), programmée dans six mois pour préparer le terrain de celle de Mexico (Mexique) dans un an ? Non. Il faut agir, explique Bjorn Lomborg, qui dirige un groupe de réflexion spécialisé dans les questions climatiques, le Copenhagen Consensus Center.

“Je suis content de ce rendez-vous dans un an à Mexico. Mais il nous faut changer de calendrier. Au
lieu de poursuivre une stratégie d’engagement de réduction des émissions de carbone, stratégie qui a échoué car nous ne le pouvons pas, mettons nos forces dans la recherche et le développement des énergies vertes. Investissons-y 100 milliards de dollars par an.”

Des éoliennes et des centrales photovoltaïques sur l’ensemble du globe : l’expérience danoise peut servir de modèle, estime Bjorn Lomborg. “Tant que nous ne maîtriserons pas la technologie, nous ne pourrons pas tenir nos engagements. Il nous faut abaisser le coût des panneaux solaires, abaisser le coût des éoliennes, et plus généralement, abaisser le coût des technologies vertes. Alors, nous n’aurons même plus besoin de convaincre ou contraindre les Chinois ou les Indiens ou n’importe qui d’autre. Car ils les acquerront d’eux-mêmes, tout simplement.”

La technologie pour venir au secours de la planète. Une option parmi d’autres sur la table. Avec donc la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ou, plus radical : la transition vers une croissance zéro voire vers une décroissance…