DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'immobilier américain pas encore stabilisé

Vous lisez:

L'immobilier américain pas encore stabilisé

Taille du texte Aa Aa

Le secteur enregistre une importante chute des ventes de logements neufs : -11,3% en novembre. Il s’agit de la plus forte baisse enregistré depuis janvier. Ce mauvais chiffre vient un peu tempérer l’enthousiasme lié à la progression de la revente de logements.

Ce secteur enregistre une hausse de 7,4% en novembre. Il faut dire que le gouvernement a mis en place un crédit d’impôts pour inciter les particuliers à acheter. Et cela dope le marché de la revente, comme le constate certains agents immobiliers…
Ainsi Sally Haynes, professionnelle du secteur dans la banlieue de Chicago. “Sur l’un des dossiers que je suis en train de traiter, j’ai plusieurs offres, explique-t-elle. Pour moi, c’est un signe que la confiance des clients est de retour !”

Des logements neufs en chute, et des logements anciens en progression… Pour plusieurs spécialistes, c’est le signe qu’il ne faut pas s’emballer. “Je pense qu’il faut être encore un peu prudent”, estime Nariman Behravesh, analyste à IHS Global Insight. “Oui, dit-il, le pire de la crise du logement est derrière nous, mais je ne me permets pas de dire qu’on assiste à une relance massive du secteur immobilier”.

L’incitation fiscale proposée par le gouvernement court jusqu’en avril prochain. Le marché devrait donc rester dynamique jusque-là. Reste à savoir si ce dynamisme se prolongera de manière autonome, au-delà de cette date.