DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roumanie: il y a 20 ans, le couple Ceausescu était exécuté

Vous lisez:

Roumanie: il y a 20 ans, le couple Ceausescu était exécuté

Taille du texte Aa Aa

Il y a 20 ans, 3 jours après avoir fui en hélicoptère, le couple Ceausescu est rattrapé dans des conditions encore aujourd’hui confuses. Soumis à un examen médical sommaire, le couple présidentiel déchu est emmené dans une école de Targoviste à 50 km de Bucarest. Là, un tribunal auto-proclamé va leur infliger une parodie de procès. 90 minutes pour sceller leur sort. Les images du couple hébété, suivies par les télévisions du monde entier resteront sans doute comme parmi les plus fortes de ces évènements de 1989.

D’autant que quelques minutes plus tard, la caméra est à l’extérieur, des tirs retentissent et le monde découvre les cadavres ensanglantés de ceux qui ont dirigé la Roumanie pendant 24 ans, et qui viennent d‘être exécutés.

Le lendemain, la population descend à nouveau dans la rue. Certains brûlent des effigies, découpent le sigle communiste sur les drapeaux. La victoire est là, mais le malaise aussi. Il faudra apprendre à vivre avec ce qui fut la plus brutale des révolutions de l’est.

“La disparition de Ceausescu a été suivie de perturbations, commente l’historien Bogdan Murgescu. Plusieurs points de vue sur la révolution et la direction à prendre ont émergé. La révolution est devenu un sujet de disputes idéologiques et politiques”.

20 ans après, ce sentiment prévaut encore en Roumanie. La population a payé cher le prix de la liberté et les querelles idéologiques sont toujours présentes. La déception, parfois même la nostalgie sont encore d’actualité.

“20 ans après je remarque un renversement de la situation, où les gens deviennent victimes de la consommation, perdent quelques unes de leurs valeurs socialistes… et finissent par ne plus être socialistes”, juge un homme.

“Il y a des moments où je regrette l‘époque de Ceausescu, ajoute une autre. Il y avait de la discipline, imposée, et non délibérément choisie, mais c‘était de la discipline. Aujourd’hui il n’y en a pas. La liberté est mal interprétée. Chacun ne fait que ce qui est bon pour lui, pas ce qui est bo pour tous”.

Après des années passées à se relever d’une industrie totalement obsolète et d’une production inadaptée à ses besoins, la Roumanie est aujourd’hui l’une des principales puissances économiques de l’Europe de l’Est. Même si le rêve roumain en décembre 1989 était ailleurs. “Aux premiers jours de la révolution, on se disait ‘on vivra comme en Amérique’. La plupart des gens le disaient. Avec le temps, c’est devenu ‘on vivra comme en Allemagne’. Et puis après un, deux, trois, cinq ans, ‘c’est bien de vivre comme en Autriche’. Et au final, 20 ans après on compare avec la Hongrie”, explique le journaliste Raico Cornea.

La Roumanie a été la dernière à se séparer de l’URSS. Avec la Bulgarie, elle est le dernier Etat à avoir rejoint l’Union européenne.