DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fusée Ariane fête ses 30 ans

Vous lisez:

La fusée Ariane fête ses 30 ans

Taille du texte Aa Aa

Il y a 30 ans jour pour jour la première fusée Ariane décollait avec succès de Kourou en Guyane, offrant à l’Europe, en cadeau de noel, son indépendance spatiale.
 
L’ovation… Car cette première Ariane, haute de trois étages et capable de placer en orbite des satellites de près d’une tonne, c’est l’aboutissement de six ans d’efforts pour l’Agence spatiale européenne pour doter l’Europe de son propre lanceur, après la tentative malheureuse de la fusée Europa.
 
Frederic D’allest, responsable des lancements pour le CNES : “Je crois que nous avons eu beaucoup de chance de vivre toute cette période. Il fallait tout créer, faire un lanceur complet à partir de zéro. Souvent les lanceurs étaient une succession d’amélioration d‘étages, et là on a tout fait depuis le départ. Il a fallu ensuite inventer les outils de commercialisation, inventer la politique de lancement double, toute une série de choses passionnantes.”
 
Une réussite européenne à la fois politique, technique et commerciale qui connut quelques difficultés… Mais la fusée Ariane va vite s’imposer dans le  lancement des satellites de télécommunications en orbite géostationnaire. Et le lanceur européen se perfectionne. Naissent Ariane 2, 3 et 4…. Leur taille et leur poids augmentent, de même que leur capacité de transport. Leur fiabilité aussi.
 
Ariane 4 a réussi 113 lancements sur 116 et transporté plus de 180 satellites.
 
Jean-pierre Morin, du Centre spatial de Kourou:  “Ariane est réputée fiable: 9 échecs , 190 lancements, je vous laisse faire le calcul. C’est une fiabilité énorme. Ca vaut plus de 19 sur 20, je vous laisse apprécier la note !”
 
Dernier en date, le gros lanceur Ariane 5, conçu pour emmener deux satellites pour un maximum de 9 tonnes et demi. En 2009 il détient plus de la moitié du marché.
 
En attendant Ariane 6, à l’orée 2025, et même si l’on ne parle toujours pas de vols habités, faute de moyens, Ariane reste un succès commercial. Malgré la concurrence accrue de rivaux moins chers, comme les chinois…