DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Triste Noël pour les Palestiniens

Vous lisez:

Triste Noël pour les Palestiniens

Taille du texte Aa Aa

Derrière les décorations, Bethlehem fête Noël dans la morosité alors que le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens est au point mort.

Ce jeudi, un Israélien a été tué dans une fusillade en Cisjordanie, illustration de la tension qui règne dans les Territoires palestiniens.

Le Patriarche latin de Jérusalem, qui célèbrera la messe de minuit en l’Eglise de la Nativité, a regretté l‘échec des efforts de paix. Déplorant ‘‘le blocus de la Bande de Gaza ou la poursuite de l’occupation israélienne’‘.

Symbole de cette situation, le mur de sécurité que le patriarche a du franchir pour rejoindre la cité considérée comme la ville natale de Jésus.

‘‘Notre peuple continue de subir des sanctions, analyse le maire de Bethlehem. Le mur de séparation coupe la ville en deux. Malheureusement il n’y a aucun changement dans le siège, il y a toujours plus de restrictions. Cela affecte notre économie, la santé de ceux qui vivent ici, toutes les composantes de la ville sainte.’‘

A Gaza, 300 Chrétiens ont reçu la permission de se rendre à Bethlehem pour Noël. Une respiration dans un Territoire qui pense toujours les plaies de la guerre entre Israël et le Hamas déclarée il y a un an et qui avait fait plus de 1400 victimes côté palestinien.

‘‘Je remercie Dieu, explique un homme, heureux de sortir de Gaza. Je suis très heureux que nous ayions eu la permission d’aller à Bethlehem’‘

‘‘J’avais déjà obtenu le droit de sortir il y a un an, ajoute un autre croyant. Je me réjouis de pouvoir rejoindre mes proches.’‘

La communauté chrétienne de Gaza compte 2500 membres. Nombre d’entre eux ont choisi l’exode face au chaos persistant.