DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chaud et le froid se poursuivent entre Tbilissi et Moscou

Vous lisez:

Le chaud et le froid se poursuivent entre Tbilissi et Moscou

Taille du texte Aa Aa

La réouverture par la Géorgie d’un col de montagne à la frontière avec la Russie semble toutefois propice à un réchauffement, un an et demi après la guerre d’août 2008.

Le col avait été fermé en 2006 en raison du soutien russe à l’Abkhazie et à l’Ossétie du Sud, deux régions sécessionnistes géorgiennes.

“Les citoyens géorgiens et les transports géorgiens pourront franchir cette frontière. Cela signifie que ce passage ne sera pas ouvert uniquement pour servir les intérêts de nos voisins, explique ainsi la vice-ministre géorgienne des affaires étrangères.

Mais les autorités russes s’opposent toujours farouchement au président géorgien Saakachvili. Elles ne veulent plus de contacts officiels avec lui tant qu’il sera au pouvoir car “il menace selon elles la paix et la sécurité dans la région”.

Vladimir Poutine mise en revanche sur l’opposition géorgienne. Le premier ministre russe a reçu son chef de file mercredi.

La Russie et l’opposition géorgienne ont toutes deux condamné la démolition samedi dernier d’un mémorial soviétique de la seconde guerre mondiale à la mémoire des soldats géorgiens tombés dans les rangs de l’armée rouge.