DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sécurité renforcée dans les aéroports après l'attentat manqué contre un vol Amsterdam-Détroit

Vous lisez:

Sécurité renforcée dans les aéroports après l'attentat manqué contre un vol Amsterdam-Détroit

Taille du texte Aa Aa

Les mesures de sécurité dans les aéroports sérieusement remises en question après l’attentat manqué sur 1 airbus de la Delta Airlines entre Amsterdam et Détroit. Vendredi, un Nigérian a tenté d’enflammer des produits chimiques à bord de l’avion, avant d‘être maîtrisé en plein vol par des passagers.

Une enquête a été ouverte pour tenter de comprendre comment cet homme de 23 ans a pu pénétrer dans l’appareil muni de poudre explosive. L’appartement dans lequel il a vécu dans un quartiers chic de Londres, a aussi été passé au peigne fin.

Pour Sally Leivesley, spécialiste britannique du terrorisme, il faut réajuster les mesures de sécurité existantes dans les aéroports. “La sécurité dans les zones d’embarquement a vraiment besoin d‘être renforcée, a-t-elle déclaré, puisque ces équipements ne sont pas systématiquement détectés. Nous essayons de voir de quelle façon il serait possible de contrôler chaque passager par l’odorat, et heureusement nous disposons d’un équipement assez varié pour cela. Parce que les détecteurs de métaux seuls ne suffisent pas à déterminer si un passager se sert de son corps pour dissimuler ce type d’explosifs.”

Selon la police néérlandaise, le jeune homme qui avait commencé son voyage au Nigéria, disposait d’un visa en bonne et due forme délivrée par les autorités américaines. Il répondrait au nom de Oumar Farouk Abdulmutallab et serait le fils d’un banquier à la retraite, information confirmée par son propre frère.

Le Nigérian, qui a déclaré être lié à Al-Qaida, figurait même sur une liste du FBI de personnes à surveiller sans être pour autant considéré comme particulièrement actif. Il aurait affirmé s‘être procuré l’explosif au Yémen.