DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsunami : cinq ans après, l'Asie se souvient

Vous lisez:

Tsunami : cinq ans après, l'Asie se souvient

Taille du texte Aa Aa

Cinq ans jour pour jour après le tsunami qui a endeuillé 13 pays de l’Océan Indien, l’Asie rend hommage aux 226.000 victimes de la catastrophe.

Dans le village de Seruthur, dans le sud de l’Inde, les pêcheurs n’ont pas pris la mer en signe de respect pour les disparus, qu’ils ont salué par une minute de silence.

Prières et recueillement également au Sri Lanka. A Galle, dans le sud de l‘île, un train entier avait été englouti par la vague. Les survivants du tsunami sont encore sous le choc.

“J‘étais inconsciente, sous plusieurs cadavres, se remémore une femme en larmes. Un moine bouddhiste a pris mon pouls et s’est rendu compte que j‘étais en vie.”

En Thaïlande, de nombreux européens sont revenus sur les lieux de la catastrophe. Une sorte de pélerinage, comme pour conjurer le sort. Sur la plage de Khao Lak, la plus dévastée du pays, une touriste britannique se souvient : “quand ça s’est produit il y a 5 ans, j’ai travaillé avec la Croix Rouge. Nous avons collecté des fonds et des vêtements pour les gens affectés qui rentraient à Londres. Et aujourd’hui, c’est une incroyable célébration de la vie !”

Une célébration de la vie symbolysée par 2000 ballons lanternes – un pour chaque touriste porté disparu sur cette plage.

Le tsunami avait été déclenché le 26 décembre 2004 par un séisme sous-marin de plus de 9 sur l‘échelle de Richter au large de l‘île indonésienne de Sumatra. Une vague mesurant jusqu‘à trente mètres de haut s‘était abattue sans prévenir sur des côtes fortement peuplées, balayant tout sur son passage. Depuis, des systemes d’alerte ont été mis en place.