DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le festival chiite de l'Achoura endeuillé par des attentats sectaires

Vous lisez:

Le festival chiite de l'Achoura endeuillé par des attentats sectaires

Taille du texte Aa Aa

C’est le festival le plus important du chiisme. Le deuil de l’Achoura a attiré 3 millions de pélerins à Kerbala, au sud de Bagdad. Muselée sous Saddam Hussein, la majorité chiite d’Irak a fait de ce pélerinage une démonstration de force depuis 2003. Comme chaque année, ces célénration font des chiites une cible de choix pour leurs ennemis. En dépit d’un imposant dispositif de sécurité, quatre pélerins ont été tués dans un attentat sectaire ce dimanche matin au nord de Bagdad.

Le sang a coulé également au Cachemire pakistanais. Un kamikaze s’est fait exploser devant une mosquée chiite à Muzaffarabad. Bilan : cinq morts au moins et une dizaine de blessés.

On célébrait l’Achoura au Liban également. Des dizaines de milliers de chiites ont défilé dans les villes du sud et notamment à Nabathieh, où le chef du Hezbollah pro-iranien, Hassan Nasrallah, a prononcé un discours. Il a notamment appelé Israël à lever le blocus de Gaza.

En Afghanistan, où les chiites représentent 20% de la population, la tradition veut que les pélerins qui le souhaitent revivent le supplice de l’imam Hussein, petit-fils du prophète, mort au VIIème siècle dans une bataille contre les troupes du calife Omeyyade. Armés de chaînes se terminant par des lames acérées, ils se sont auto-flagellés devant la foule.