DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Condamnations internationales après la répression

Vous lisez:

Condamnations internationales après la répression

Taille du texte Aa Aa

La répression des manifestations en Iran est très critiquée à l‘étranger. L’Union européenne condamne la violence contre des manifestants qui “tentent d’exercer leur liberté d’expression”, Bruxelles dénonce “une violation des droits de l’Homme”. L’Allemagne par la voix d’Angela Merkel juge la répression “inacceptable”, Rome dit suivre avec “inquiétude” la situation, Londres juge très “troublante” l’attitude des forces de l’ordre alors que le pays célèbre la fête religieuse de l’Achoura et salue le grand courage des manifestants. La Grande-Bretagne qui appelle l’Iran à respecter les droits de l’Homme.
La Russie, inquiète, appelle à la “retenue”. La France condamne les arrestations arbitraires et les violences commises contre de simples manifestants.
La Maison Blanche a réagi dès dimanche en condamnant fermement une répression violente et injuste de civils cherchant à exercer leurs droits.