DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran: la tension persiste après les émeutes

Vous lisez:

Iran: la tension persiste après les émeutes

Taille du texte Aa Aa

Huit morts, voire plus de quinze tués dans les émeutes d’hier à Téhéran, selon les médias officiels en Iran. Les chiffres divergent mais ils sont en augmentation. Les heurts entre policiers et manifestants se sont poursuivis dans la soirée. C’est ce qu’affirme le site internet d’opposition Jaras. Un autre site a annoncé ce matin l’arrestation du chef de l’opposition libérale, Ibrahim Yazdi, un ancien ministre des Affaires étrangères.

Les affrontements entre manifestants antigouvernementaux et force de sécurité hier sont les pires depuis les violences liées à la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en juin.

Parmi les morts, figure le neveu du chef de l’opposition MirHossein Moussavi. Il a été tué par des “agresseurs inconnus”, a souligné la télévision d‘état.

Le réformateur iranien Mehdi Karoubi, candidat malheureux à l‘élection présidentielle, comme Moussavi, aurait critiqué le pouvoir en place. “Qu’est-il arrivé à ce régime religieux pour qu’il en vienne à ordonner que l’on tue des innocents en ce jour saint de l’Achoura”, s’est demandé Karoubi, d’après le site internet Jaras. La fête de l’Achoura commémore le martyre au VIIème siècle d’un petit-fils du prophète Mahomet.

Les autorités avaient sommé l’opposition de ne pas profiter de cette célébration ce week-end, pour déclencher de nouvelles manifestations contre le pouvoir religieux.