DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les nouvelles formes prises par al-Qaïda

Vous lisez:

Les nouvelles formes prises par al-Qaïda

Taille du texte Aa Aa

Il est jeune, éduqué, ingénieur, et terroriste.
Sitôt après son arrestation, il s’est revendiqué d’al-Qaïda. Umar Farouk Abdulmutallab incarne une nouvelle forme de menace liée à l’organisation terroriste, celle que les Américains nomment les “loups solitaires”.
Qui sont-ils? Ce sont des terroristes isolés, extérieurs à un quelconque groupe organisé.
C’est semble-t-il aussi le cas du Dr Nidal Hassan. Ce médecin militaire américain a tué 13 personnes le 5 novembre dernier sur la base de Fort Hood, au Texas.
L’enquête est toujours en cours, mais le major aurait été en contact avec un prédicateur du Yémen.
Autre exemple : celui du franco-algérien Adlène Hicheur, physicien nucléaire au Cern. Il ne voulait pas s’en prendre à l’organisation européenne pour la recherche nucléaire mais au 27è bataillon de chasseurs Alpins en France dont les hommes se rendent régulièrement en Afghanistan?
Ces “terroristes solitaires” sont des hommes brillants, ingénieurs ou médecins, le plus souvent né en Occident ou installé de longue date, à première vue intégrés, très croyants, mais qui à un certain stade se radicalisent.
Ces dernières années se sont aussi dévelopés de nombreux groupes régionaux qui se revendiquent d’al-Qaïda.
Ainsi, Umar Farouk Abdulmutallab dit avoir pris ses ordres au Yemen, pays dont est originaire la famile d’Oussama Ben Laden.
Le 24 décembre, 34 membres présumés d’al-Qaïda ont été tués dans un raid de l’armée dans la péninsule arabique, qui regroupe les branches yéménites et saoudiennes de la nébuleuse terroriste.
Autre franchise, le groupe salafiste pour la prédication et le combat, renommé depuis al-Qaïda Maghreb Islamique. Il détient actuellement dans la zone sahalienne plusieurs otages européens enlevés en Mauritanie et au Mali.
Tous ces groupes régionaux permettent à al-Qaïda d‘élargir son champ d’action en contrepartie de financements.
Enfin, reste le canal historique d’al-Qaïda, celui représenté par ses “pères” fondateurs… Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawahiri qui même s’ils n’occupent plus le devant de la scène, restent incontournables pour les membres de l’organisation terroriste.
De temps à autres des messages audios ou vidéos font surface via internet ou la télévision. Leur manière de rappeler au monde qu’ils sont toujours là quelque part et ainsi inspirer et guider les futurs combattants.