DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande : expulsion de 4000 Hmongs vers le Laos et crainte de persécution

Vous lisez:

Thaïlande : expulsion de 4000 Hmongs vers le Laos et crainte de persécution

Taille du texte Aa Aa

La Thaïlande expulse sans état d‘âme quelque 4000 réfugiés de l’ethnie Hmong vers le Laos voisin. L’opération menée par l’armée a commencé dans la matinée, à 5h30, heure locale dans la province de Phetchabun. Elle est condamnée par la communauté internationale. Les Etats-Unis ont dénoncé une “grave violation des principes humanitaires internationaux”.

Une partie des Hmongs étaient dans ce camp depuis trente ans. Pendant la guerre du Vietnam, cette minorité ethnique au Laos s‘était ralliée aux Américains contre les communistes, lorsque le conflit s’est étendu aux pays voisins. Beaucoup de Hmongs ont ensuite fui le Laos, quand les communistes y ont pris le pouvoir à partir de 1975. L’expulsion, aujourd’hui, n’est pas vécue sans crainte.

“Il y a environ 300 personnes qui continuent de refuser de partir, indiquait le Colonel Thana Charuvat, coordinateur du centre de rapatriement.
Nous essayons de les convaincre sans utiliser la force”.
Or, la semaine dernière, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés a rappelé que “la Thaïlande avait la responsabilité et l’obligation de s’assurer que tous les retours seraient volontaires”.

Plusieurs pays occidentaux avaient accueilli des réfugiés Hmongs après qu’ils ont fui le Laos. A commencer par les Etats-Unis. Entre 2004 et 2005, plus de 13 000 d’entre eux auraient rejoint le territoire américain.