DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un répit, mais peut-être de courte durée, pour Saab


Business

Un répit, mais peut-être de courte durée, pour Saab

Le propriétaire de Saab, General Motors, devait au plus tard le 31 décembre choisir, soit un repreneur, soit de fermer sa filiale suédoise. Mais la date limite a été repoussée, retardant d’autant le sort de l’entreprise, qui va relancer sa production en janvier et pouvoir ainsi assurer les commandes déjà prises.

Parmi les firmes intéressées pour racheter Saab figure une petite société néerlandaise spécialisée dans les voitures de sport, Spyker cars. Spyker a présenté une deuxième offre de rachat juste avant Noël, deux jours après le rejet par General Motors de sa première offre. Un fonds d’investissement américain, Merbanco, est également sur les rangs.

Mais la tendance semble devoir être à la fermeture pure et simple de l’entreprise suédoise, après 72 années d’existence. Saab, dont General Motors a pris le contrôle il y a 20 ans, a perdu près de 240 millions d’euros en 2008 et risque d’en perdre tout autant cette année.

La compagnie a 3 400 salariés. Sans compter les milliers d’emplois chez les sous-traitants. Le gouvernement suédois a annoncé une aide publique pour accompagner une fermeture de l’entreprise.