DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dix ans de pouvoir pour Vladimir Poutine

Vous lisez:

Dix ans de pouvoir pour Vladimir Poutine

Taille du texte Aa Aa

Les célébrations de fin d’année en Russie sont également l’occasion de fêter les 10 ans de pouvoir de Vladimir Poutine.

En 1999, Boris Eltsine surprend tout le monde en présentant sa démission à la veille du nouvelle an et en proposant Vladimir Poutine, l’homme qu’il a nommé Premier ministre quelque mois plus tôt, pour lui succéder.

A l‘époque Vladimir Poutine est pratiquement un inconnu pour ses concitoyens et sur la scène internationale.

Il remporte néanmoins de manière convaincante l‘élection quelque mois plus tard. L’ancien agent du KGB devenu homme d’Etat est déterminé à mettre un terme au chaos et à l’instabilité qui ont symbolisé les dernières années de la présidence de Eltsine.

Il ramène rapidement la Douma, le parlement russe, sous son contrôle. Il aboli l‘élection au suffrage direct des gouverneurs de régions.

Les Russes en majorité approuvent ces prises de décision pourtant parfois musclées.

“Vladimir Poutine a capitalisé sur le ressentiment et la frustration qui se sont installés dans le coeur du peuple russe à la fin des années 90. Et il a rapidement aboli le système de participation politique, …la compétition politique, …il a ré-établi un monopole d‘état sur la politique et les prises de décisions en Russie” : explique une analyste politique, Maria Lipman.

Suivent dans sa ligne de mire les médias. Vladimir Poutine réalise que la plupart des russes s’informent avec la télévision publique. Il la ramène dans le giron de l’Etat.

Alors que Poutine contrôle la vie politique du pays, la vie quotidienne s’améliore pour beaucoup de Russes. Et ce principalement grâce au boom des prix du pétrole et du gaz.

Beaucoup s’enrichissent et une nouvelle classe haute émerge dans les grandes villes. Peu s’inquiètent en revanche que cette prospérité se soit installée au dépends de la liberté politique.
Vladimir Poutine fait une proposition aux aux puissants oligarques qui avaient soutenu Boris Eltsine : gardez votre argent mais restez en dehors de la politique.

Tous suivent le conseil, sauf Mikhaïl Khodorkovski, l’un des hommes les plus riche du pays, PDG du géant pétrolier Ioukos.

En 2005, au terme d’un long bras de fer politique et judiciaire, il écope de 8 ans de prison pour escroquerie et évasion fiscale.

Une tragique affaire entache les années Poutine. La mort de la journaliste d’opposition Anna Politkovskaïa. Elle dénonçait les dérives du pouvoir. Le Président promet que les coupables seront punis par la justice.

En 2008, ne pouvant plus se représenter, Poutine se choisit un successeur, Dmitry Medvedev, qui remporte les élections dans un mouchoir de poche. Vladimir Poutine est appointé Premier ministre, une manière de garder une main sur le pouvoir souligne les analystes.

L‘économie russe reste dépendante du gaz et du pétrole et la corruption est toujours très importante dans le pays. Mais sous Poutine, la situation s’est stabilisée en Tchétchènie, et la Russie a regagné son statut de superpuissance.

Quand on demande à Poutine s’il compte redevenir président en 2012, il répond simplement : surtout ne retenez pas votre souffle…